BIENVENUE AU RUCHER ECOLE DE SIERENTZ
BIENVENUE AU RUCHER ECOLE DE SIERENTZ

FETE DE L'ABEILLE 2017

      Cette année la météo nous a fait des frayeurs. En effet, le samedi pour la mise en place la pluie n'a épargné personne, bien des volontaires ont eu leur chemise trempée et pas que par la pluie. Merci à tous ceux qui se sont investis pour ce travail.

 

        Une grande fraîcheur le dimanche matin, mais progressivement le soleil a réchauffé la place et les coeurs. De nombreux visiteurs ont fait le déplacement et on apprécié les différents miels et autres produits en cire.

Le repas a été apprécié à tel point qu'à 14 H il ne restait plus rien. Heureusement pour les petites faims il restait les Flams réalisées par notre ami Martin qui avait bien chaud devant ses fours.

 

        Voici quelques images en souvenir de cette journée fort agréable.

 

     

FETE DE l'ABEILLE 2016

 

    Cette année la fête de l'abeille se déroulera au Rucher Ecole de la Hochkirch le 11 septembre !

 

     Dès maintenant réservez vous ce dimanche, parlez en autour de vous et venez nombreux tant pour la mise en place la veille que le jour de la fête.

 

     Tout le monde est bienvenu.

FETE DE L'ABEILLE 2014

Activités du syndicat

VOYAGE EN SLOVENIE

 


Organisé par la Confédération Régionale des Apiculteurs d'Alsace, quarante apiculteurs sont allés en Slovénie pour essayer de comprendre et de connaître l'origine des qualités des reines de race Carnica.
Un grand merci aux organisateurs de ce voyage qui ont pris en charge tous les soucis des participants et à  l'accompagnateur de la société Apiroute qui dans un français parfait nous a fait découvrir  toutes les richesses de son pays depuis la minute de notre arrivée jusqu'à celle de notre départ.

Les visites
Nous avons été accueillis dans un village au nom imprononçable au siège d'une section apicole qui avait porte ouverte. Nous avons pu déguster des miels et différentes pâtisseries de leur production.
Nous avons visité le musée de l'apiculture à Radovljica, une excursion au Lac de Bled et admiré l'installation d'un jeune couple d'agriculteurs apiculteurs.
Nous avons été accueillis par Monsieur Franc Sivic à la Fédération Slovène d'Apiculture et visité les locaux grandioses (salles de cours, de réunion, laboratoire, stockage, salle de vente). Nous avons visité la station d'élevage de reines Dremel à Smartno pri Litiji.Puis visite de la Capitale Ljubljana.

Quelques données.
La Slovénie est une république parlementaire de 20 273 km² soit deux fois et demi la surface de l'Alsace, habitée par un peu moins de 2 millions d'habitants - des Slovènes - (1 850 000 pour l'Alsace), qui recense 8 000 apiculteurs (3 600 pour l'Alsace), ce qui lui permet d'affirmer que les Slovènes sont un peuple d'apiculteurs.
Elle est composée de 210 communes et comprend  8 régions traditionnelles.                                                                                                                                                                                             La langue officielle est le slovène ; malgré une frontière commune avec l'Autriche, très rares sont ceux qui parlent allemand. Si l'on ignore le slovène ce n'est qu'en Anglais qu'il est possible de converser.
Du XIVe siècle jusqu'en 1918 la Slovénie fait partie de l'Empire Austro-hongrois puis est intégrée dans la  Yougoslavie avant d'obtenir son indépendance le 25 juin 1991. Elle rejoint l'union européenne en mai 2004  puis en 2007 la zone euro.
C'est un pays d'Europe centrale situé dans la partie orientale des Alpes. Elle s'étale de la mer Adriatique à la plaine pannonienne entre l'Italie et l'Autriche, la Hongrie et la Croatie. Elle est entourée de montagnes qui culminent jusqu'à 2860 mètres de hauteur. Le pays ressemble encore à ce que nous avons connu il y a cinquante ans: de petites exploitations qui ne dépassent pas trente hectares, pas de maïs mais des cultures vivrières variées ; chaque ferme faisant un peu de maraîchage, de l'élevage, de l'apiculture et du bois en hiver.

L'apiculture.
Dans la plupart des fermes les abeilles font partie des animaux domestiques. Les abeilles sont élevées dans de petites caisses en bois entassés l'une sur l'autre en plusieurs niveaux. Ces ruchette sont appelées "kranjic" et sont protégées des intempéries comme nos ruches alsaciennes dans des cabanes ou des chalets. Ce type de chalet est aujourd'hui encore très apprécié et considéré comme un enrichissement pour le patrimoine culturel du pays.
La fédération slovène d'apiculture existe depuis 130 ans. Elle est  composée de 200 associations locales. Presque toutes ces associations possèdent leur propre emblème et leur drapeau qui sont déployés à l'occasion de différentes festivités ainsi qu'au moment de la séparation définitive d'un membre devant sa tombe au cimetière. La revue slovène d'apiculture est aussi vieille que l'organisation centrale et par ses articles informent les lecteurs de tout ce qui se passe dans le monde apicole.

L'abeille grise.
La Slovénie est la patrie d'origine de l'abeille grise autochtone -carniolienne. Elle est répertoriée dans la classification sous Apis mellifera Carnica. Les apiculteurs slovènes l'appellent familièrement "sivka" ou la grisoune à cause de ses poils gris. Cette abeille s'est acclimatée pendant des milliers d'années au climat de ces contrées continentales de tous les pays à l'est du Rhin et cela jusqu'à la mer Noire. Elle supporte très bien les hivers rudes et enneigés, les étés avec une chaleur torride entrecoupée de chute de température incroyable et elle exploite les miellées au maximum si le temps le lui permet. C'est l'abeille qui excelle sur les miellats de sapins et d'épicéas et de ce point de vue elle surpasse toutes les races d'abeilles d'Europe. Les scientifiques louent aussi son instinct de propreté ce qui lui évite en grande partie les infections qui pourraient lui nuire La grisoune hiverne avec une très faible population et avec une faible quantité de réserve de nourriture. Par contre son développement printanier est explosif et très vite elle atteint le niveau maximum de la population de ses consœurs. Son développement printanier est si rapide qu'il peut surprendre l'apiculteur s'il ne lui donne pas assez de place pour son agrandissement. Cette tendance à l'essaimage est bien connue et les scientifiques de l'Institut National de Recherche Apicole  cherchent à créer des lignées dépourvues de ce défaut.

Dès la fin du XIXe siècle le commerce des essaims de Carnica se développe et est très vite suivi par le commerce des reines. A l'heure actuelle c'est plus de 40 000 reines qui sont vendues chaque année en Europe.

La transhumance.
La superficie de la Slovénie est couverte à 66 % de forêts de feuillus  et de conifères qui offrent tous les ans des miellées plus ou moins abondantes. Les arbres mellifères de ce pays sont le sapin, l'épicéa, le châtaignier, le tilleul, l'érable et le merisier. L'implantation des ruches dans le paysage est si dense que la transhumance pour la pollinisation n'est pas nécessaire pour les cultures industrielles comme le colza, la luzerne ou le trèfle. Par contre c'est une tradition très ancienne et largement pratiquée de déplacer le cheptel dans les immenses forêts d'épicéas dès la fin des floraisons de la plaine.
Les vieux écrits nous confirment que dans les siècles passés les paysans transportaient les colonies sur leur dos de la plaine dans la montagne. Pour le transport dans les pays plats, les paysans construisaient des chariots adaptés au transport des ruches pour les emmener sur les champs de sarrasin.
Dans les forêts slovènes il y a plusieurs ruches d'observations sur des balances qui communiquent sur un répondeur téléphonique toutes les 12h la quantité de miel pour une région donnée. L'apiculteur est ainsi informé 24 heures sur 24 et  peut décider où et quand partir en transhumance.

Des galeries d'art en pleine campagne
Au milieu du XVIIIe siècle la Slovénie fait partie de l'empire autrichien. Et l'on voit apparaître un art populaire très particulier: la peinture et la décoration des  frontons de ruches. C'est à cette même période que l'on a vu apparaître des peintures sur les meubles des maisons de campagnes ainsi que des peintures sur verre. Les petites planches lisses au dessus des trous d'envol ont excité  les peintres naïfs de l'époque en créant les images pieuses tirées de la Bible ou de la vie courante. Nous pouvons encore aujourd'hui les admirer dans le musée de l'apiculture à Radovljica en Haute Carniole.
 Les simples chalets avec des ruches devenaient des galeries d'art en plein air et c'est devant ces ruchers  que se rencontraient des jeunes et des vieux pour admirer ces images populaires ou profanes. Les peintures images permettraient aux abeilles d'avoir une meilleure orientation et à son propriétaire de savoir laquelle des ruches avait déjà essaimé.


Production.
Actuellement la Slovénie depuis environ 2000 tonnes de miel ce qui correspond à la consommation intérieure. Par contre quand il y a des miellées de sapins ou d'épicéas il y a surproduction disponible pour l'exportation.

Conclusions

 Il est intéressant de relever les conclusions d'une étude sociologique effectuée parmi les membres des associations apicoles. Il a été constaté que les enfants des familles d'apiculteurs qui sont relativement aisées ont des résultats scolaires supérieurs et qu'à la fin des études ils obtiennent des places dans la politique, l'économie ou la culture. Beaucoup ne pratiquent plus l'apiculture mais reconnaissent volontiers que l'exemple de leurs parents apiculteurs leur a donné le sens de la persévérance, la simplicité et l'amour du travail bien fait et le respect de la patrie. C'est la preuve que l'apiculture en Slovénie n'est pas seulement la production de miel.

Elle est beaucoup plus: c'est un art de vivre.

Et pour terminer, que nous a apporté ce voyage d’étude ?

Tout d’abord nous avons été surpris de la chaleur de l’accueil de ces apiculteurs. Malgré leurs occupations ils ont consacré beaucoup de temps à nous recevoir, expliquer, montrer. Rien ne manquait : petits gâteaux au miel, liqueurs, tisanes, cafés.

Chez les apiculteurs que nous avons rencontrés, toute la famille travaille pour les abeilles : grand parents, parents et enfants.

Chaque section apicole pour se bien distinguer des autres possède son étendard ou son emblème personnel et son costume typique.

Monsieur Sivic  Président de la fédération nationale slovène nous a expliqué que pendant 45 années les apiculteurs, ont payé une cotisation volontaire destinée à financer le siège de la Fédération nationale construit en 2003. Cela fait rêver…..

L’intérêt pour l’apiculture commence à faiblir chez les jeunes générations ; de ce fait le remplacement des membres disparus n’est pas assuré. Pour pallier à ce manque d’intérêt des cercles d’études abeilles ont été créé dans les écoles primaires, avec des cours théoriques et pratiques qui répondent aux besoins de l’apiculture. Cette formule donne satisfaction car en fin de scolarité il est statistiquement établi que 2 élèves sur 10 viennent ou reviennent à l’apiculture.

Beaucoup d’apiculteurs transhument en montagne. La montagne est habitée par 200 ours en liberté. Tout le monde sait que les ours sont friands de rayons de miel. Comment protéger les ruches ? Les slovènes installent leur ruches dans des containers désaffectés dont la façade a été découpée et remplacée par un grillage soudé. Voila peut être une idée pour protéger nos abeilles du frelon asiatique.

Certains de nos collègues ayant participé à ce voyage d’étude ont probablement relevé d’autres éléments qui pourraient améliorer notre apiculture. Ils seront les bienvenus dans le courrier des lecteurs pour exposer leurs découvertes.

 

 

Texte de Francis ANCHLING

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est un essaim réellement tardif déniché par notre ami Bernard B. d'ailleurs également l'auteur des photos. Cet essaim a été "mis en boîte" .....mais pour le moment je ne sais pas quel est son état. Affaire à suivre donc !

Essaim tardif

     C'est le 17 avril dernier que s'est tenue l'assemblée printanière du syndicat d'apiculture de Sierentz sous la présidence de Bernard WOLFF;

AGROGAST 2015

 

Un grand bravo à nos deux vendeurs de miel qui sont courageux malgré la chaleur et les guêpes omniprésentes.

 

Merci à eux.

Ce vendredi la foule n'est pas encore au rendez vous mais ça ne saurait tarder, n'oublions pas que beaucoup de gens sont encore au travail ou reviennent seulement de vacances.

 

Les choses sérieuses vont commencer ce soir après le repas, parole de connaisseur.

Barbecue en l'honneur des nouveaux apiculteurs formés sur 2015-2016

 

     Hier soir 08 juillet 2016, rendez vous était donné à tous les nouveaux apiculteurs ainsi qu'à tous les membres du syndicat le souhaitant pour une soirée grillades.

 

     Une belle et sympathique soirée bien orchestrée par notre infatigable président Bernard Wolff qui, lors d'une brève et instructive allocution nous a rappelé le principe de la fécondation si nécessaire à la vie.

 

     Cette rencontre s'est achevée tard dans la soirée à la satisfaction de tous.

 

     Quelques images pour quelques (déjà) souvenirs.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Syndicat d'apiculture de Sierentz
Mentions légales