BIENVENUE AU RUCHER ECOLE DE SIERENTZ
BIENVENUE AU RUCHER ECOLE DE SIERENTZ

Les périodes d'une année apicole

Janvier et février

      Nous allons donc commencer dans l'ordre du calendrier.

 

Si vous êtes impatients de connaître l'activité de vos protégées, il ne vous reste que l'observation devant le tou de vol, parce que toute intervention serait intempestive ; le moindre choc effraie les abeilles et les entraîne à sortir en catastrophe.

Si vous entendez un fort bruissement, c'est que vos abeilles ont froid et donc manquent de provisions ou d'aération.

Ecartez les chats et les oiseaux du rucher.

 

S'il a neigé, dégagez le trou de vol, balayez devant les ruches.

 

Dès leurs premières sorties, portez votre attention sur les insectes morts et autres déchets repoussés sur la planche de vol, dépistez les maladies ou les parasites.

Méfiez vous du soleil qui éclaire le trou de vol par temps de neige, assombrissez les entrées par une planche, tuile ou autre pour éviter que les abeilles ne sortent par des températures fatales.

     Vérifiez si tous vos cadres de réserve, ainsi que les hausses sont en état.

Servir du pollen artificiel à vos abeilles favorisera la reprise de la ponte.

Les textes ci-dessus et dessous ont été rédigés par notre ami Francis ANSCHLING. Pour une bonne lecture, je vous invite à passer en mode 140 % .... Bonne lecture à tous.

Mars et Avril

      Tout d'abord il s'agit de vous assurer de l'approvisionnement en eau et pollen. Nettoyage et extension de ruches sont aussi au programme.

Par une journée ensoleillée et pendant un vol de propreté, procédez au remplacement des planchers (fonds) de ruches. C'est le meilleur moyen d'éviter les maladies, de tester la vitalité de vos abeilles, tout en leur assurant l'hygiène nécessaire, et notez au passage l'état des stocks de réserves de miel.

     La première visite, par une belle fin de matinée, vous renseignera sur l'intensité et la régularité du couvain, sur l'état de la colonie et les mesures à prendre quant au remplacement éventuel de la reine, qui de toute manière ne devrait pas dépasser la troisième année de ponte.

Ce sera aussi le moment de réunir les colonies trop faibles mais en bon état sanitaire.

     C'est la population faible, dont la reine a été éliminée qui va renforcer la plus forte dans le cas d'une réunion, en adoptant l'odeur de cette dernière par superposition, séparée de papier journal, facilement perforant.

 

     Pour qu'un développement se fasse, agrandissez les surfaces destinées au couvain. Les rayons servant à l'extension du nid, seront ceux ayant déjà servi au couvain, de constitution récente et bien formés , suspendus graduellement.

Mai et Juin

     La grande période d'essaimage !

 

     Certaines races ou variétés d'abeilles sont moins essaimeuses que d'autres (c'est ce qui se dit)

Ces abeilles se contentent de construire une cellule royale en plein milieu (!) d'un cadre de couvain, afin de renouveler leur reine ..........(A VOIR)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Syndicat d'apiculture de Sierentz
Mentions légales